LE BLOG DCR

Suivez l'actualité de DC Racing : les nouveautés, les sorties circuits, les bons plans... C'est ici que ça se passe !

  • Accueil
    Accueil C'est ici que vous pouvez trouver tous les articles posté sur le site.
  • Archives
    Archives Contient une liste d'articles du blog qui ont été créés précédemment.

Lumière sur : Nikko

par dans Interviews
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2995
  • Notifications
2995

Nikko, c'est de la gentillesse authentique, des cheveux, et surtout de la glisse...


SOMMAIRE

1. Interview de Nikko
2. Fiche technique de sa GT

 

Salut Nico ! Parle-nous un peu de toi. Quel âge as-tu, d'où viens-tu, tu fais quoi dans la vie ?

Salut Mathieu !

Mon vrai prénom est Nicolas, mon pseudo Nikko est une référence aux jouets miniatures, et à un certain circuit automobile, qui lui est grandeur nature !

J'ai 41 ans, je suis né à Bordeaux où j'ai passé ma jeunesse, puis fait un gros tour de France avant d'atterrir à Lyon, où, comme j’ai pour habitude de le dire, ma vie a changé !!

Car à part faire de la gestion de projet au quotidien dans une société informatique, je fais également du circuit, et le jour où j’ai rencontré le fameux gang des Lyonnais lors d’un meeting du Webclub Subaru en 2004 à La Châtre, ma vie a basculé...

 

Raconte-nous ça ! Comment es-tu devenu le fada de drift que tu es aujourd'hui ?

J’habitais à Paris et je venais de découvrir ce forum (NDLR : le Webclub Subaru), j’étais parti à ce meeting en solo pour rencontrer des mecs qui partagent cette passion de l’automobile. Une fois sur le circuit, j’ai vu quelques énergumènes faire des figures un peu originales avec leurs Sub... Intéressant... Je me suis approché d’eux pour leur demander quelques tuyaux, et en fait on est rentré à Lyon ensemble !

Un des lascars, Ludo alias Ludic, avait également une BMW, une e30 325i. Il m’emmena faire un tour sur le petit circuit de Saint Jean de Thurigneux, et là, la révélation en passager de cette auto si bien emmenée en biais ! Un mois plus tard, j’avais la même ! Je me suis régalé à apprendre le Drift avec cette auto, même si la première journée avec Jon, encore à La Châtre, mais sous la flotte, fut épique ! Le nombre de tête à queue, comment dire... un à chaque virage ! Ce furent mes premières glisses.

Et l’envie d’avoir un peu plus de watts arriva, bien sûr... Changer pour une M3, pourquoi pas, mais j’avais aussi cette Sub que j’affectionne. Le bruit certainement, j’ai grandi sur la banquette arrière d’une Cox.

Après quelques recherches, sortir le diff central de la GT pour le souder et ainsi le modifier en propulsion ne parait pas trop compliqué... C’est là qu’interviennent Seb, Cyrille, Nico, et le Monster Garage de Saint Bonnet. Oui on a ça aussi à Lyon ! Sub modifiée, on teste, mais comme c’est drôle avec le couple du turbo !

Seuls bémols, l’angle de contre-braquage, et la casse à répétition du pont arrière et des cardans. C’est pas vraiment fait pour encaisser 300 bourrins...

Les sorties circuit se multiplient, le plaisir de la glisse est là, mais il va falloir fiabiliser.

On commence par un pont de Nissan S14, puis une boite STI, avant de sortir encore plus de chevaux avec un moteur 2.5L et un bon turbo, objectif 400++.

Entre-temps, je fais la connaissance de Mike et participe au King Of Europe Drift Edition. Pas de classement, mais très intéressant ce côté compétition !

Puis une touchette mettra hélas la Sub en sommeil pendant quelques années.

Mais j’avais été piqué, et j’ai donc remonté une autre auto, une BMW Compact e36 323ti. La meilleure auto que j’ai jamais eue pour un budget très raisonnable, juste équipée avec un pont court autobloquant, des amortos, des plaquettes et un frein à main hydraulique. Et plein de jantes pour aller sur circuit et à la neige. La montagne n’est pas loin de Lyon, nous sommes devenus des experts en prévisions météo ! Haaa le Bugey, le Pilat, la Chartreuse, le Vercors, les Bauges, l’Ardèche, ou encore les routes du Monte Carlo...

'Parait que je me débrouille pas trop mal au volant, les potes m’ont même surnommé "le fluide". Alors je me suis bougé en ce début d’année et j’ai décidé de remonter la Sub, mais au format auto de course. C’est là que j’ai contacté Monsieur Fred, alias Fredlux (NDLR : le préparateur FL-Racing). On a parlé du projet, ça l’a fait sourire...

 

Ainsi donc, on arrive au gros morceau, ta fameuse GT et sa récente prépa dans nos ateliers et ceux de nos partenaires. Tu peux nous parler de son histoire ?

Sortant d’une Super5 GT Turbo, j’avais envie de rester dans le monde merveilleux du coup de pied au cul ! Achetée en 2002, mon Impreza GT avait 50000km et très bien entretenue, elle était superbe ! Dark Blue, et entièrement d'origine !

J’ai commencé avec un échappement Madac, quelques manomètres, et un boitier pour ajouter de l’agrément moteur. Un peu de circuit, la rencontre avec les lyonnais, le passage en propulsion, re-circuits, mais en biais cette fois-ci. J’ai souvenir d’une sortie à Magny Cours avec la remorque de Grasdub contenant une quinzaine de roues, attelée à la Sub, pour aller faire des glisses tout le week-end !

Ensuite il y a eu l'incident, puis vint 2014 et la remise en route pour THE projet : faire une auto de course.

J’emmène l’auto chez Fred, et on dépose presque tout... Je m’occupe du tuning, et lui du racing, l’entente est bonne, ça avance bien ! Fred me confectionne un beau 2.5L forgé, et on monte les périphériques : collecteur, kit rotated turbo et ligne confectionnés par Damien (FL-Racing Parts).

Puis viennent Damien (DC-Racing) et Manu (EcuLabs) pour les réglages finaux : la cartographie, moment délicat s’il en est, surtout sur une auto en propulsion avec des watts !

Mais Damien a lui aussi subi la piqure de la glisse. Il s’est monté une GT avec pont soudé, il a donc toute ma confiance pour conduire la bête !

Ils ont commencé par un premier mapping en mode "off" pour pouvoir rouler à Ladoux, piste d’essais arrosée de Michelin.

Quel plaisir de retrouver l’auto, comportement très sain, ça vire à plat, et elle prend de l’angle !

Le midi, on va faire le plein d’e85 avec mon pote Ludo, et c’est alors l’occasion d’appuyer un peu, sur le sec... Comme ça envoie ! Je fais part de mon enthousiasme à Manu et Damien au retour, et là ils rigolent : mais on n'a pas encore mis de pression !!!

Effectivement, ils repartent avec l’auto pour finir la carto. Damien m’appelle quelques jours après, et me dit tout simplement : "je veux la même"... Ça en dit long pour des préparateurs qui ont juste l’habitude de régler les plus grosses Subaru de France...

Ce sur quoi on va tester l’auto à Lurcy Lévis, deux semaines après : roulage tranquille le matin pour tester et régler le châssis, et on envoie un peu l’aprem... enfin beaucoup même ! L’auto sort ses 500cv et 60mkg, ça secoue bien, surtout les pneus, il faut prévoir pas mal de roues.

Retour de l’auto du côté d’Orléans pour peaufiner le mapping, avant de repartir pour Salbris, pour faire la manche exhibition du Championnat de France de Drift, histoire de rouler avec les pros de la discipline. Bon, j’ai pas leur niveau, mais pas ridicule non plus. L’auto a le potentiel, faut juste que j’apprenne à la conduire...

 

Nous détaillerons la prépa de ta bête en fin d'article. Pour l'heure, dis-nous quels sont tes projets à court ou long terme, et tes perspectives d'évolution dans le milieu du drift ?

Comme déjà évoqué, l’approche a évolué, j’utilisais l’auto pour aller bosser, mais en 2015 ce sera pour gagner. Je vais donc prendre une licence pro FFSA à l’année pour parcourir la France et l’Europe sur les différents circuits pour participer aux compétitions de Drift, le tout sous l’égide de notre association « Drift Artists ».

 

Merci Nikko, d'avoir répondu à nos questions. Pour tous ceux qui ont travaillé sur ton auto (FL-Racing, FL-Racing Parts, DC-Racing et EcuLabs), te voir si content du résultat est une vraie satisfaction.

Merci à toi pour l’interview, et à vous qui m’avez permis de construire ce si bel engin !

J’ai également été très content d’avoir pu vous emmener, vous 5, à bord, pour quelques virages en travers, et votre banane dans le baquet de droite vaut largement mon plaisir derrière le cerceau !

Et pendant que j’écris ces derniers mots, passe sur Virage Radio la chanson « Drifting Away » ...............

 

LA GT DE NIKKO

nikko slide

 

- Moteur Subaru EJ25
- Pistons forgés Cosworth
- Bielles Eagles
- Arbres à cames Crower sur culasses GT retravaillées

- Turbo : Garrett GT30

- Système d'alimentation d'essence avec rails parallèles

Conception, assemblage et montage par FL-Racing

 

Nombreuses pièces FL-Racing Parts :
- Collecteur d'échappement equal length
- Kit up-pipe rotated
- Down-pipe + catback
- Réservoir tampon d'essence
- Oil catch can
- Supports pour les baquets

 

Gestion avec multiples cartographies (300 à 500+ cv) : développée et réglée par EcuLabs

 

Réglage global de l'auto et maintenance, transport et assistance : DC-Racing
Et aussi alimentation en pneus, c'est que ça consomme cette bête ! :)

 

Le reste avec ses ptites mains, et ses copains (qu'il remercie !) :

- Jantes XXR 530
- Freins STI avant et arrière avec plaquettes Carbon Lorraine
- Boite STI 6 rapports, modifiée en propulsion
- Pont arrière de Nissan S14
- Tirants arrière D2
- Amortisseurs : Cusco Zero-2e
- Barres anti-roulis Whiteline, ainsi que la plupart des silentblocs
- Manos : Timex III
- PC embarqué pour les logs
- Kit carrosserie M-Sports

 

 

Notez cet article:

Commentaires